Maintien des taux bas en 2018

En 2016, puis en 2017, beaucoup l’ont dit et répété : « Attention, les taux vont bientôt remonter ! » En fait, il n’en a rien été.  Au contraire : début 2018, les banques et les courtiers proposent des taux en très léger retrait par rapport à ceux du semestre précédent.

Les économistes appellent cette étonnante sagesse des taux directeurs qui conditionnent le prix des crédits proposés par les banques, la « fiscal dominance ». Pour faire simple, cela signifie que le budget des états – eux-mêmes très endettés –  ne pourraient être bouclés si le prix de l’argent (les taux d’intérêt) venaient à augmenter brusquement. Les banques centrales – la BCE pour l’Europe – le savent bien et tiennent donc le pied bien appuyé sur le frein des taux directeurs. Pour 2018, la probabilité la plus forte est que la remontée des taux sera lente, voire très lente

PRENDRE RENDEZ-VOUS AVEC UN CONSEILLER