La loi Pinel en 2018, moins étendue, mais toujours aussi avantageuse

La loi Pinel a été prolongée jusqu’en 2021. Ce dispositif vise toujours à encourager l’investissement dans l’immobilier locatif neuf par une série d’avantages fiscaux. Mais son application a été « recentrée » sur le plan géographique. Explications.

La loi Pinel 2018 s’applique désormais exclusivement dans les zones dites « tendues ». De quoi s’agit-il ? Simplement, de métropoles où la demande locative est nettement supérieure à l’offre. En clair, où il reste difficile (et onéreux) de trouver à se loger. Exemples :

  • Zone A Bis : Paris et les communes de la petite couronne, comme Montrouge, Colombes, Bois-Colombes, Antony…
  • Zone A : le reste de l’Île-de-France ainsi que la Côte d’Azur, Marseille…
  • Zone B1 : La totalité des métropoles de plus de 250 000 habitants, et quelques villes où les prix de l’immobilier sont élevés telles que La Rochelle, Bayonne…

Les zones B2 et C ont été sorties du dispositif en 2018. Cependant, des exceptions subsistent :  les programmes dont les permis de construire ont été déposés avant le 31 Décembre 2017sont toujours éligibles au dispositif. Il faut en revanche se décider rapidement pour réaliser de belles opérations dans ces zones : ceci n’est valable que pour les réservations effectuées avant la fin de cette année ! Dans les zones maintenues dans le dispositif, les avantages restent très intéressants. 

Plus les investisseurs louent longtemps leur bien, plus les allègements d’impôt leur permettent d’économiser :

  • 12 ans de location permettent d’économiser 21% du prix d’achat du bien
  • 9 ans de location permettent d’économiser 18% du prix d’achat du bien
  • 6 ans de location permettent d’économiser 12% du prix d’achat du bien  

DEMANDER UNE SIMULATION GRATUITE

Construire un patrimoine

La réduction totale peut s’élever jusqu’à 63 000 €. Ainsi, en recourant à l’emprunt, les investisseurs peuvent se constituer un patrimoine, sans apport, grâce aux loyers perçus additionnés aux économies d’impôts.

Pour bénéficier du dispositif Pinel, l’investisseur doit pratiquer des loyers respectant les plafonds (16,96 €/m2 en zone A bis; 12,59 €/m2 en zone A ; 10,15 €/m2 en zone B1, 8,82 € / m2 en  zone B2). Les locataires doivent aussi répondre à des critères de ressources. 

Parmi les avantages du dispositif, il faut noter la possibilité pour l’acquéreur de louer son bien à des membres de sa famille. De cette façon, il peut à la fois réduire ses impôts et loger ses enfants, à condition toutefois que ces derniers ne fassent pas partie du foyer fiscal. 

Pour savoir plus précisément comment tirer le meilleur parti de la loi Pinel, n’hésitez pas à interroger votre conseiller Pichet Investissement afin d’obtenir des conseils personnalisés.

PRENDRE RENDEZ-VOUS AVEC UN CONSEILLER