LES 3 RAISONS POUR VOUS CONVAINCRE D'INVESTIR DANS UN LOGEMENT ÉTUDIANT

350 000 étudiants en plus d’ici 2025

 Chaque année, le nombre d’étudiants en France bat de nouveaux records (+2,3% pour l’année 2016/2017, selon le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche). Ils pourraient être 350 000 étudiants de plus d’ici à 2025, et atteindre les 2,9 millions.

Pression démographique, bacheliers de plus en plus nombreux, aspiration croissante à poursuivre des études longues, attractivité de la France auprès des étudiants étrangers : plusieurs facteurs se conjuguent pour renforcer le phénomène.

Souvent éloignés de leur région d’origine, les étudiants ont aujourd’hui un besoin criant de solutions de logement adaptées.

Cette demande promet d’être solide car elle s’appuie sur des tendances sociétales lourdes. C’est pourquoi l’investissement dans une résidence étudiante est un placement sûr et fiscalement avantageux.

DEMANDER UNE SIMULATION GRATUITE

Des étudiants de plus en plus mobiles géographiquement

Les étudiants du monde entier aiment la France. Quatrième destination mondiale pour l’accueil des étudiants internationaux, notre pays obtient d’excellents scores dans le baromètre 2017 Campus France/Sofres Kantar.

Entre autres, 92 % des étudiants interrogés recommandent la France comme destination d’études. La plupart des critères de cette enquête récurrente sont en hausse.

La métropole parisienne contribue fortement à cet engouement. Le prestige de la « Ville lumière » n’est pas seul en cause : la qualité des campus, tels que ceux de Saclay ou de Marne-la-Vallée, pèse de plus en plus dans la balance. Dans les régions, les universités de plusieurs villes, à l’instar de Grenoble, renforcent aussi l’attractivité de la destination France. 

PRENDRE RENDEZ-VOUS AVEC UN CONSEILLER

Contexte social favorable : des étudiants à la recherche de leur indépendance

Près d’un jeune sur deux (chez les 18 à 29 ans) vit chez ses parents, selon une étude de l’Insee. Le phénomène s’est accru régulièrement depuis 2001, alors qu’il avait amorcé une baisse dans les années 1990. La cause principale n’est pas un besoin irrépressible d’être dorloté, mais bien la difficulté à trouver un logement adapté, proche d’une université ou d’une école.

Le souhait, de plus en plus répandu, de poursuivre des cursus longs (bac + 3 à bac +5), couplé à une augmentation de la population étudiante devraient tendre encore davantage la demande en résidences étudiantes au cours des prochaines années. Une opportunité pour les investisseurs sur ce segment du marché immobilier.

DEMANDER UNE SIMULATION GRATUITE